ASSEMBLE GÉNÉRALE CONSTITUTIVE

PREAMBULES

- Vu la loi N°60-115 du 21 septembre 1960 relative à la création et au rassemblement en association ;

Attendu que l’organisation des nations unis préconise dans ses objectifs la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 50 à 85% d’ici 2030 , et que le secrétaire général de cette institution demande à toutes les parties prenantes, y compris au plus haut niveau et dans les secteurs publics et privés, les milieux universitaires et la société civile, de prendre des mesures concrètes et des engagements pour atteindre trois objectifs essentiels d’ici à 2030 :

  • Assurer l’accès universel aux services énergétiques modernes ;
  • Doubler la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial ;
  • Doubler le taux global d’amélioration de l’efficacité énergétique ;

Attendu qu’un Forum de haut niveau sur l’énergie de la CEDEAO visant à faire adopter les politiques des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique de la CEDEAO par les ministères de l’énergie et la mise en place d’un cadre régional d’action pour atteindre les objectifs fixés d’ici 2030, et la première conférence Internationale des Energies Renouvelables Déconnectées du réseau (IOREC dans son acronyme anglais), visant à promouvoir les énergies renouvelables déconnectées, furent organisés du 29 octobre au 02 novembre 2012 à ACCRA au GHANA, conjointement par :

  • le Centre Régional de la CEDEAO pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique (CEREEC)
  • le Forum Mondial sur l’énergie durable (GFSE)
  • l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI)
  • l’Agence Internationale pour les Energies Renouvelables (IRENA)
  • l’Alliance pour l’Electrification Rurale (ARE) ;

Attendu qu’au cours de ces évènements, s’est tenu un atelier de travail portant sur le renforcement des réseaux d’Associations Africaines d’Energies Renouvelables le 31 octobre 2012 de 09h à 13h à l’hôtel Novotel d’accra, afin de renforcer les capacités des associations africaines et de créer des opportunités d’affaires parmi les membres de ces dernières, et des associations de renouvelables européennes, organisé par l’ARE qui est une association internationale d’entreprises axée sur la promotion et le développement des énergies renouvelables, notamment déconnectées du réseau dans les pays en voie de développement basée en BELGIQUE, évènement au quel a pris part le Président du Comité d’Organisation de la dite Assemblée Générale Constitutive, et au cours du quel il a été vivement recommandé de mettre en place une association pour la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique en cote d’ivoire ;

Attendu que la politique des énergies renouvelables de la CEDEAO vise à atteindre les objectifs suivants :

  • La part des énergies renouvelables (y compris les grandes centrales hydroélectriques) dans le total de la capacité de production d’électricité installée dans la région de la CEDEAO atteindra 35% à l’horizon 2020 et 48% en 2030
  • La part des énergies renouvelables nouvelles comme l’éolienne, le solaire, les petites centrales hydroélectriques et la bioélectricité (à l’exception des grandes centrales hydroélectriques) sera portée à 10% d’ici 2020 et à 19% en 2030 ;

Attendu que la politique en matière d’efficacité énergétique de la CEDEAO vise à atteindre les objectifs suivants :

  • Eclairage : éliminer les ampoules à incandescence inefficace d’ici à 2020
  • Distribution d’électricité : réduire les pertes dans la distribution d’électricité du niveau actuel de 15-40% à moins de 10%, d’ici à 2020
  • Cuisson : Assurer l’accès universel à la cuisson sure, propre, abordable, efficace et durable pour toute la population de la CEDEAO, d’ici à 2030
  • Normes et étiquetage : mettre en place un comité technique de la CEDAO pour l’étiquetage et les normes d’efficacité énergétique ainsi qu’adopter les premières normes et labels à l’échelle régionale pour les équipements énergétiques les plus importants d’ici fin 2014
  • Financement : Créer des instruments pour financer l’énergie durable, y compris la finance carbone, d’ici fin 2013 ;

Attendu que le ministère des mines du pétrole et de l’énergie de la république de cote d’ivoire au cours de son récent séminaire national sur l’énergie (SNE) qu’il a organisé à Yamoussoukro du 15 au 17 Novembre 2012, dans son plan d’action et d’investissement a décidé d’inscrire la part des énergies renouvelable dans son mix énergétique;

Des opérateurs du secteur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique de cote d’ivoire, épousant l’adoption des solutions énergétiques durables et efficaces, envisagent de se regrouper au sein d’une association dont des statuts suivront.
L’AIENR (Association Ivoirienne des Energies Renouvelables) aura pour objets :

  • regrouper toutes les entreprises du secteur des énergies renouvelables et de l’Efficacité Energétique ;
  • Représenter les professionnels du secteur des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique ;
  • Contribuer à La promotion et le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique ;
  • Promouvoir l’amitié et la solidarité entre ses membres
  • Contribuer à La promotion de la profession et des intérêts de ses membres auprès des pouvoirs publics, du parlement, et de toutes les Instances en charge de l’énergie, de l’emploi et de la recherche;
  • Contribuer à Informer et conseiller différents publics sur l’utilisation des énergies renouvelables ;
  • Contribuer à la stimulation des études et des applications pratiques concernant la production des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique
  • Contribuer à Stimuler les tests et certifications des équipements susceptibles d’être installés en cote d’ivoire
  • Contribuer à la préparation active des textes réglementaires
  • Faire valoir les intérêts des professionnels des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique ;
  • Négocier avec les pouvoirs publics ;
  • Contribuer à Mener une activité de veille active sur les évolutions techniques, réglementaires et politiques ;
  • Relations avec les pouvoirs publics (Ministères, Conseils Régionaux, districts, collectivités territoriales ...) concernant le développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique, les aides financières,…)
  • Contribuer à Structurer la filière par la qualité des pratiques de la profession ;
  • Contribuer à Augmenter le niveau de compétence et d''implication des acteurs ;
  • Promouvoir les bonnes pratiques et les opérations de référence ;
  • Contribuer à Éviter les contre références ;
  • Informer les professionnels sur l’actualité du secteur ;
  • Informer, sensibiliser et accompagner les décideurs et maîtres d’ouvrage ;
  • Contribuer à Valoriser les retours d’expériences positifs ;
  • Organisation de conférences, colloques, voyages d''étude ;
  • Présence sur des salons nationaux et internationaux ;
  • Interventions dans des congrès et séminaires ;
  • Contribuer à la réalisation d’installations expérimentales permettant d’accroitre l’autonomie énergétique ;
  • Contribuer à La promotion de l’économie d’énergies sous toutes ses formes ;
  • Contribuer à la promotion de la pratique énergétique durable ;
  • Susciter l’éducation à l’environnement ;
  • Contribuer à Stimuler la présentation des applications d’énergies renouvelables et d’éco-construction ;
  • défendre les intérêts professionnels, économiques et moraux de ses membres ;
  • promouvoir par l’information l’ensemble des entreprises du secteur des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et leurs actions ainsi que les nouvelles lois régissant le secteur électrique.
  • Coopérer avec d’autres organisations Ivoiriennes et étrangères qui poursuivent tout ou partie des mêmes objectifs.
  • l’organisation des rencontres, séminaires d’information et conventions nationales et internationales ;
  • Les contacts et échanges avec d’autres associations poursuivant les mêmes buts notamment dans les pays étrangers ;
  • la diffusion de revues spécialisées du secteur ;

CETTE MANIFESTATION SERA ORGANISEE AVEC LA COLLABORATION DE L’ARE (Association pour l’Electrification Rurale) basée en BELGIQUE qui est une association internationale d’entreprises axée sur la promotion et de développement des énergies renouvelables, notamment déconnectées du réseau dans les pays en voie de développement qui a suscité sa création, et de CODINORM (cote d’ivoire normalisation);

SOUS LE PARRAINAGE A SUSCITER DU PRESIDENT DE L ASSEMBLEE NATIONALE ;

SOUS LA CO-PRESIDENCE A SUSCITER DES MINISTRES DE L’ENERGIE ET DE L’ENVIRONNEMENT ;

PARTENAIRES : SCHNEIDER, MAGIL CONSTRUCTION, ANKUR, DISTRIELEC, Dutch Small Wind Turbines, PHAESUN, STUDER INNOTEC ,ATERSA, PHOTOLIA, TTA, RAHIMAFROOZ SOLAR, TROJAN, LABORATOIRE ENENRGIE SOLAIRE DE L UNIVERSITE DE COCODY , ATPS, I2T, .. à susciter

INVITES SPECIAUX :

l’opération des nations unis en cote d’ivoire (ONUCI)
l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI)
Programme des Nations Unis pour le Développement (PNUD)
Fonds des nations unis pour l’enfance (UNICEF)
L’Agence Internationale pour les Energies Renouvelables (IRENA)
le Forum Mondial sur l’énergie durable (GFSE)
le Centre Régional de la CEDEAO pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique (CEREEC)
Le CLUB-ER (club des agences et structures nationales en charge de l’électrification rurale)
Secrétariat permanent de la Commission Nationale du fonds pour l’environnement mondial
La Fédération Nationale de l’électricité et de l’électronique du Maroc (FENELEC)
Les ambassades(Allemagne,Italie,Japon,Espagne,Etatsunis,Chine,France,Belgique,Australie,Maroc)
Direction Générale de l’Energie (DGE)
Cote d’ivoire Energies - CI-ENERGIES
L’Agence nationale pour la régulation du secteur électrique (ANARE)
La Direction Générale du Développement Durable (DGDD)
Le Laboratoire du Bâtiment et des Travaux Publics (LBTP)
La Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE)
Le Bureau National d’Etude Technique et de Développement (BNETD)
Le Programme d''urgence des infrastructures urbaines (PUIUR)
L’Association des consommateurs
Le Ministère de l’industrie
Le Ministère des PME
Les banques et Assurances, les collectivités locales ; l’ordre des architectes

Edi BORAUD
Gérant de la SI2E-ENR
Président du comité d’organisation